Hématites

Au départ, c'est une simple prospection dans les Grandes Rousses, un matin de Juillet, avec en arrière pensée le souhait de trouver un spot à hématites, typiques du secteur que je parcoure.

En prospect, il faut se dire dès le départ qu'on risque de revenir bredouille, ça fait partie du jeu.

Or ce jour là, au détour d'un rocher, je tombe nez à nez sur des poches ouvertes l'an passé. Chance et opportunisme: la montagne appartient à tout le monde... Visiblement, si j'en juge par la neige intacte, je suis le premier cette année.

Le bas du glacier, encore couvert de neige.

Voilà les poches, encore partiellement recouvertes de neige.
Trois mètres de long sur un mètre de haut.

Les filons sont nets, mettant à jour une belle hématite très brillante.
Souvent les pièces sorties sont couverte par une sidérite très altérée, une vraie protection pour cette hématite si fragile.

Une pièce laissée par mes prédécesseurs: un haut niveau d'exigence apparemment. La pièce n'est pas intacte mais elle a de beau restes...

La roue fait plus de deux centimètres. Avec ces reflets rouges de l'hématite si caractéristiques.
La roue est constituée d'un millefeuille de cristaux d'hématite, on le voit bien sur la photo montrant la tranche.
Une des plus belles pièces, avec encore un peu de sidérite coincée entres les cristaux. Elle mériterait un nettoyage supplémentaire.

Les pétales sont intacts, car protégés par la couche de sidérite qui les recouvraient.
Une forêt de cristaux à forme géométrique. Les pétales sont extrêmement brillants, avec ces beaux reflets métalliques.
Une jolie pièce mêlant quartz et hématite.
Détail ce cet enchevêtrement de minéraux alpins.
Assez étonnant ces hématites avec leurs angles géométriques...

L'association avec le quartz rehausse le contraste et la brillance.
Un échantillon sympathique: au rez-de-chaussée, principalement du quartz limpide; au premier étage, l'hématite.
Une autre pièce associant quartz et hématite.
Détail des Eisenrosen.
J'aime bien ce chou. Les pétales sont presque tous intacts, une gageure quand on connait leur fragilité.
Avec les photos, il faut savoir jouer avec les reflets pour mettre en valeur ces roses.